EX, FAN DES SEVENTIES

VOLVO EX30

De 37.300 € à

52.200 €

4/5
Pour
  • Look
  • Esprit scandinave
  • Autonomie avec batterie 69 kWh
Contre
  • Places arrière et coffre réduits
  • Suspensions fermes
  • Pas d'affichage de la vitesse face au conducteur

Après le réussi C40, changeons de dizaine avec le nouveau EX30. On le devine, celui-ci vient se placer en début de gamme. En effet, VOLVO arrive dans le segment des SUV compacts segment doublement prisé puisque cumulant la dimension d’une berline compacte et l’architecture d’un SUV. En revenant quelques années en arrière, VOLVO a assis sa réputation de sécurité et de grands breaks très cubiques où toute ligne ronde était réduite au logo. Le retour de l’EX30 rappelle, toutes proportions gardées, ses ancêtres. Alors soyons fans, mais objectifs avec la découverte de ce nouveau modèle. Evidemment, la voiture est électrique ; VOLVO a annoncé son passage au 100% électrique à l’horizon 2030, soit cinq ans avant la date affichée pour tous.

Les dessous sont chics

Et si on attaquait la découverte de l’EX30 en se réfugiant dans son habitacle ? L’ambiance a été soignée à la scandinave. Mobilier simple, épuré et surtout en partie fait de matériaux recyclés, tous les codes suédois sont présents avec la touche écologique supplémentaire. Pour le côté épuré, pas de surprises, la planche de bord est plus que dépouillée, juste perturbée par l’écran central sous la forme d’une tablette de 12,3 pouces. La coutume des voitures électriques est satisfaite avec ce mode de communication. Les touches plus classiques, il en reste, sont placées sur le volant. L’écran est séparé en trois parties, le haut et le bas sont fixes, l’affichage central est variable selon le mode choisi. La partie haute donne les informations essentielles comme la vitesse et l’autonomie. La prise en mains des informations et le maniement de l’écran se fait relativement facilement. Il faut également s’habituer à la position décalée des informations, la vitesse se vérifiant d’un coup d’œil vers la droite pour viser le haut de la tablette. VOLVO a tout prévu, c’est son côté sécuritaire, une alarme vous rappelle si vous dépassez la vitesse lue par la caméra. On peut la déconnecter, mais ce ne serait pas une très bonne idée de le faire, vu tous les changements de limitation de vitesse sur nos routes et vu la non agressivité de l’alarme.

La meilleure combinaison de style se voit sur la contre-porte aussi verticale qu’épurée. Le mini accoudoir sert de poignée de porte, les lève vitres sont passés en extrémité de console centrale. Il faut s’y faire après toutes ces années où la sacro-sainte ergonomie voulait absolument placer ces commandes sur chaque portière…

“Baby alone”

Restons à l’intérieur, l’ambiance est voulue scandinave et Premium. Rien n’est animal, tout est minéral ou végétal marqué par l’utilisation de matériaux recyclés et naturels comme la laine ou le lin. Les parties supérieures de sièges et les inserts de portières sont en polyester 100 % recyclé fabriqué à partir de bouteilles en plastique. Vous pouvez aussi trouver vos anciens jeans dans quelques inserts. Quatre ambiances sont proposées avec des noms très “nature” à l’image du petit drapeau suédois qui trône le long des dossiers. La finition haute bénéficie d’un toit panoramique fixe qui donne une évidente impression d’espace.

L’espace ne manque pas à l’avant, c’est moins vrai à l’arrière. C’est un peu décevant pour une voiture de 4,23 mètres (c’est le gabarit d’une RENAULT Megane E-Tech). L’assise est courte, mais le plus gênant est l’absence de place sous les sièges avant qui empêche de glisser ses pieds dessous. Les batteries sont sous le plancher, et pour ne pas augmenter la hauteur du véhicule, on rabote le passage pour les pieds, dommage. Bref, les places arrière conviendront mieux à un enfant. Le coffre a un volume un peu juste de 318 litres sous tablette en configuration cinq places. Sous le capot, on trouve un mini coffre de sept litres ; la position des moteurs et des batteries n’a pas permis de faire mieux. Toujours à la rubrique rangements, la boîte à gants face au passager a disparu, remplacée par un tiroir central plus accessible par le conducteur.

Initiales EX

Ne cherchez pas de trappe à essence ou de pot d’échappement, l’EX30 est électrique. Le moteur est placé sur l’essieu arrière. Avec cette architecture de propulsion, la voiture se présente avec une puissance de 272 chevaux. Mais tradition VOLVO oblige, un second moteur placé sur l’essieu avant transforme l’EX30 en quatre roues motrices (EX30 Twin Motor Performance). La transmission intégrale est gérée électroniquement, privilégiant le mode propulsion. Le conducteur peut sélectionner si besoin le mode “Traction intégrale Performance”. La puissance de cette version plus musclée passe à 428 chevaux et accessoirement, la puissance fiscale de cinq à huit chevaux. Le bénéfice d’une voiture électrique se ressent au confort silencieux, confort quelque fois mis à mal sur revêtements dégradés, et se ressent dans la puissance disponible immédiatement.

Bien sûr, quand on achète une voiture électrique, on s’intéresse à son autonomie. L’EX30 propulsion “Single” est annoncée pour 344 kilomètres. En version ‘Single Extended Range”, l’autonomie passe à 476 kilomètres, la meilleure valeur de la famille. La VOLVO intégrale “Twin Performance” se place entre ses deux sœurs avec 450 kilomètres. La “Twin” et “l’Extended” se partagent la même batterie de 69 kWh (51 kWh pour la “Single”). Les autonomies sont bien sûr des valeurs maximales (norme WLTP) donnant une consommation moyenne autour de 17 kWh/100 km. En essai, sur route départementale donc à vitesse de croisière moyenne, voire faible, l’autonomie ne s’est pas du tout effondrée, et donc sans aucun stress de la panne sèche. L’ordinateur de bord a affiché une moyenne autour des données du constructeur. La recharge, autre sujet capital pour une voiture électrique, peut se faire en moins de trente minutes pour passer de 10 à 80 % de charge ; la batterie pouvant recevoir une puissance de 155 kW. Pour permettre toute régénération, on peut activer le système “One pedal Drive”. Cette technologie est connue dans les voitures électriques : elle permet d’accélérer et de ralentir jusqu’à l’arrêt complet et d’éviter d’utiliser la pédale de frein, avec la seule pédale d’accélérateur. A noter que le dispositif se désactive en version “Twin” quand on a activé la transmission intégrale. Pour rester dans l’économie d’utilisation de la batterie, la VOLVO est équipée d’une pompe à chaleur (seulement accessible avec la grosse batterie). Sa mission est de réchauffer l’habitacle ou le refroidir, ainsi que la batterie pour optimiser sa performance.

Quoi ?

Le style extérieur est immédiatement reconnaissable par l’éclairage diurne : la fameux “Marteau de Thor” qui démarque les VOLVO. L’absence de calandre confirme qu’il n’y a pas de radiateur à refroidir. L’arrière est plus original avec les deux étages de feux très élégants. Le profil est tout aussi réussi et malgré la carrure anguleuse, le CX est très bon (0,28). Le patronyme de la voiture est estampillé sur le haut du montant arrière. A partir du niveau 2, le toit prend une teinte noire.

L’EX30 compte trois finitions pour un prix d’entrée de 37.500 €. La voiture ne bénéficie pas de bonus vu qu’elle est produite en Chine. Sa production sera transférée l’année prochaine dans l’usine VOLVO de Gand en Belgique. La dotation de base inclut des phares LED, un régulateur adaptatif et les caméras. Le niveau 2 “Plus”, bien nommé, ajoute un système audio Harman/Kardon (1.040 W) qui se présente comme une barre de son placée en pied du pare-brise, le démarrage sans clé et le hayon électrique. En motorisation “Extended”, le prix de l’EX30 passe à 45.000 €. Le niveau haut “Ultra” se reconnait à son toit panoramique et ses jantes passées en dix-neuf pouces.

La VOLVO est connectée, indispensable désormais. Elle honore son blason pour son côté sécuritaire. Les systèmes de sécurité sont très nombreux, passant par l’anticipation de collision, les surveillances de toute nature (angle mort, changement de file, marche arrière…) ou encore par l’alerte à l’ouverture de la portière en cas de présence détectée d’un cycliste.

VOLVO a le sourire avec l’EX30 parce que le carnet de commande s’est rempli. Le constructeur compte sur son SUV compact pour booster ses ventes, l’EX30 remportant la majorité des suffrages de toute la gamme VOLVO. Le modèle ne manque pas d’atouts que ce soit l’autonomie, l’agrément de conduite ou l’ambiance scandinave de son habitacle. Et VOLVO a un rôle premium à assurer…

Ph. NIOLLET (Février 2024)

Fiche technique

Moteur

Type électrique

Synchrone à aimant permanent

Transmission

Traction – BVA

Puissance électrique

272 ch

Couple électrique

343 N m

Energie

Electrique
Dimensions & Poids

Longueur

4.233 m

Largeur

1.837 m

Hauteur

1.555 m

Poids total

1850 kg
Capacités

Coffre

de 318 à
904 dm³

Nombre de places

5 places
Performances

Vitesse maximale

180 km/h

0 à 100km/h

5.3 s

Autonomie électrique

476 km
Environnement
Consommations

Consommation mixte électrique

17.2 kWh/100km
Garantie
Batterie

Type

Lithium Ion

Capacité

69 kWh